Toolbar
Logocdtheque
  • Layout
    Linear Layout
    Grid Layout
  • Categories

  • Archives

Cdtheque Idéale - Afficher les éléments par tag : Bach JS
  • Compositeur : Jean Sébastien Bach 
  • Piano : Glenn Gould

 

"Les Variations Goldberg constituent une œuvre pour clavecin composée par Johann Sebastian Bach portant le numéro 988 dans le catalogue BWV. Cette œuvre, composée au plus tard en 1740, constitue la partie finale - et la clef de voûte - de la Clavier-Übung publiée à Nuremberg par Balthasar Schmidt. Elles représentent aussi un des sommets de la forme « thème avec variations », et une des pièces les plus importantes écrites pour clavier. L'œuvre est d'une richesse extraordinaire de formes, d'harmonies, de rythmes, d'expression et de raffinement technique, le tout basé sur une technique contrapuntique inégalable." (Wikipedia)

Une des rares œuvres re-enregistrées par Gould. Interprétation plus classique, plus sobre et plus lente que celle de 1955 - et avec la plupart des reprises. Les séances d'enregistrement ont donné lieu à un film de Bruno Monsaingeon.

 

Qualités Techniques : 12/20
Enregistrement très spécial du piano selon les désirs de l'artiste
Référence :  Sony Classical 52619
Année :  avril/mai 1981 New York
Liens :  

 

 

"Depuis plus de vingt ans, le chef flamand Philippe Herreweghe ne cesse d'explorer les mystérieuses et fascinantes beautés de la musique de Bach, nous offrant souvent des interprétations de référence incontournables. Perfectionniste, il n'hésite pas à remettre l'ouvrage sur le métier, pour en peaufiner l'interprétation. C'est ainsi qu'il a enregistré par deux fois la Messe en si et la Passion selon saint Matthieu. Cette fois, il a choisi de se pencher à nouveau sur la Passion selon saint Jean, quatorze ans après sa première version. Une gigantesque cathédrale sonore, qui reste pour lui l'œuvre centrale de Bach. Le cantor de Leipzig a lui-même composé quatre moutures différentes de cette Passion, entre 1724 et 1747. Herreweghe a opté pour la version de 1725, plus lyrique et théâtrale. Habituellement plus réservé, il nous offre une vision éminemment dramatique, fougueuse, passionnée, à l'humanité radieuse et sereine. Il a réuni, enlacée dans les cordes suaves et les voix célestes du Collegium Vocale de Gand, une distribution exemplaire, avec l'Évangéliste de Mark Padmore, le Jésus de Michael Volle, la soprano Sibylla Rubens, la basse Sebastian Noack et le contre-ténor Andreas Scholl. --Franck Erikson"

 

"Après avoir enregistré la première version de la Johannes-Passion (celle de 1724) en 1987, Herreweghe a choisi, en 2001, d'en enregistrer la seconde version : celle de 1725.

La différence la plus remarquable entre ces deux versions est la suivante : tandis que la version de 1724 s'ouvre sur le sublime chœur " Herr, unser Herrscher ", la version de 1725 s'ouvre sur le chœur " O Mensch, bewein' dein Sünde grob " qui est le chœur qui conclut la première partie de la Matthäus-Passion et qui, quoique lui aussi magnifique, ne peut pas faire oublier le premier.
Ainsi, pour ce seul motif, plusieurs risquent d'être déçus par cet enregistrement. Pourtant, il est exceptionnel et, à bien des égards, très supérieur à celui de 1987. La direction de Herreweghe, d'abord, est beaucoup plus dynamique et vivante, beaucoup plus urgente qu'en 1987. L'évangéliste, ensuite, Mark Padmore, est l'un des plus extraordinaires que j'aie pu entendre : son interprétation est vraiment habitée, soulevée par une force et un drame fascinants (écoutez-le notamment dans le n° 23a-g !). C'est le même Mark Padmore qui chante les airs de ténors, notamment le splendide " Ach windet euch nicht so " qui n'existe pas dans la version de 1724. Enfin les autres solistes ainsi que le chœur sont aussi remarquables : écoutez par exemple le " Es ist vollbracht " d'Andreas Scholl...
Bref, il faut connaître la version de 1724 et tout particulièrement le chœur " Herr, unser Herrscher ", mais cet enregistrement de la version de 1725 n'est pas moins indispensable parce qu'il est d'une beauté et d'une puissance que l'on n'entend pas ailleurs."

 

 

Qualités Techniques :

15/20

Référence :  Harmonia Mundi
Année :  2001
Liens :